Convocatoria Posgrado UNAM: Especialización en Enseñanza de Español como Lengua Extranjera (a distancia)

2

La Universidad Nacional Autónoma de México (UNAM) convoca a los interesados en realizar la Especialización en Enseñanza de Español como Lengua Extranjera a distancia.

El objetivo de esta especialización es profesionalizar la actividad docente de profesores de español como lengua extranjera, a través de un programa que les ofrece las herramientas teórico-metodológicas necesarias para dar respuesta a las demandas educativas en este campo de conocimiento.

Centro de Enseñanza para Extranjeros – Escuela Nacional de Lenguas, Lingüística y Traducción

Ingreso: Enero 2018
Costo: US $500
Duración: 488 horas en 4 semestres

Detalles: http://especializacion.cepe.unam.mx/web/convocatoria.php

Para más información, contactar a la profesora Irina Goundareva: igoundareva@unamcanada.com

Dcoumento: 3

 

Formación: La enseñanza de gramática de ELE desde una perspectiva cognitiva.

Tenemos el privilegio de recibir a Reyes Llopis-García, profesora de Columbia University, quien nos visita en Montreal para presentar un taller sobre la gramática cognitiva y la enseñanza de ELE el día viernes 21 de abril 2017 de 9h30 a 11h30 en la UQAM.

El taller se dará en español con énfasis en la enseñanza del español. Todos los profesores de español están cordialmente invitados.

INSCRIPCIÓN OBLIGATORIA ANTES DEL 18 DE ABRIL:
payeras.jessica@uqam.ca
Cupos limitados

Captura de pantalla 2017-04-07 18.51.02

Encuentro internacional de formación de profesores de español como lengua extranjera: Zamora Punto de Encuentro

Fechas: 10 y 16 de abril
Zamora, España

Zamora Punto ELE está organizando un encuentro internacional de formación de profesores de español como lengua extranjera dirigido por Virgilio Borobio.

El encuentro se celebrará en Zamora entre el 10 y el 16 de abril con el objetivo de que profesionales del ELE de diferentes países puedan compartir experiencias mientras actualizan sus conocimientos sobre determinados aspectos de la didáctica del ELE y viven la experiencia única de la Semana Santa castellana en Zamora.

Zamora Punto de Encuentro es una iniciativa del Ayuntamiento de Zamora y ofrece ponencias y una gran variedad de actividades culturales lúdicas.

En la página web es: http://zamorapuntoele.es se puede consultar y descargar el programa completo, así como solicitar la preinscripción.

Entre los servicios de Zamora Punto de Encuentro pone a disposición de los participantes está el traslado desde el aeropuerto de Madrid Barajas, alojamiento con desayuno, comidas en los mejores restaurantes de Zamora, excursiones, visitas guiadas y las ponencias.

Contacto: José Alonso. Correo: info@zamorapuntoele.es

Taller para profesores de español: ¡Evaluemos la evaluación! La competencia oral en ELE

captura-de-pantalla-2016-11-14-17-56-02

El objetivo del taller es compartir con los participantes una serie de instrumentos de evaluación flexibles, que podrán servir tanto en los cursos de español como en un contexto de prueba de nivel. Además de presentar las recomendaciones del MCER sobre las cuestiones de evaluación, el encuentro permitirá poner en práctica diferentes guías de corrección y escalas para medir la competencia oral en ELE (expresión, producción e interacción), de modo que se proporcione una retroalimentación de calidad a los estudiantes. Asimismo, el taller ofrecerá estrategias útiles para incluir elementos tecnológicos en sus prácticas evaluativas.

Ponentes: Elena Pitkowsky y Karine Jetté
Fecha: 19 de noviembre de 2016
Hora: de 9:30 a 12:00 hrs
Lugar: Sala Sor Juana Inés de la Cruz de la UNAM-Canadá

Confirmar su asistencia al correo: igoundareva@unamcanada.com

Ver archivo correspondiente:
taller-evaluemos-la-evaluacion-la-competencia-oral-en-ele-diptico-f2

Esta actividad se realizará en la sede de la Universidad Autónoma de México en Canadá:
55, Promenade du Portage, Gatineau, Québec, J8X 2J9. Canadá

Réussir l’éducation de nos enfants

Después de un poco más de un mes del regreso a las escuelas, esta reflexión es aún válida:

Par: Cristina Uribe (Huffington Post)

Nous voilà une semaine après la rentrée scolaire peut-être deux semaines pour certains. La rentrée scolaire implique une liste presque infinie de détails pour se préparer physiquement et mentalement à la nouvelle année scolaire. Il y a aussi beaucoup de sentiments et d’émotions liés à cet évènement. Mais, aujourd’hui, ma réflexion porte sur la question suivante : qu’allons-nous faire cette année pour bien réussir l’éducation de nos enfants ?

Dans le processus d’apprentissage-enseignement, il y a trois acteurs clairement identifiés : l’élève, l’enseignant et, bien sûr, la famille, les parents. Chacun de ces acteurs a un rôle important dans cette réussite ; cependant, entre les horaires, les livres, les uniformes, les collations, etc. nous consacrons peu de temps à penser à notre rôle dans le succès de l’éducation de nos enfants.

 Et quel est le rôle de chacun pour bien réussir dans l’éducation des futurs citoyens ? Commençons par l’acteur plus important : l’élève. L’élève va à l’école dans le but d’apprendre ; cependant, être élève ou encore être un bon élève n’est pas évident. L’on dit que l’élève est au centre du processus d’apprentissage, mais il doit commencer par apprendre ou comprendre ce qu’il doit faire pour devenir un bon élève. Et, c’est la responsabilité des adultes, enseignants et parents, de les guider dans cette découverte. Il ne faut pas confondre être un bon élève avec être un élève performant.

Être un bon élève ne se limite pas à faire les devoirs, écouter le professeur, participer en classe et avoir de bonnes notes. Nous devrions, enseignants et parents, viser à développer chez nos enfants des aptitudes et des qualités telles que la persévérance, la résilience, la responsabilité, l’engagement et la curiosité afin que l’enfant puisse devenir un bon élève, conscient de sa responsabilité dans son processus d’apprentissage. Bien sûr, cela prend du temps, car toutes ces aptitudes et qualités ne se développent pas du jour au lendemain, elles se développent par l’exemple et le vécu au sein de la famille et de l’école.

«Pour bien réussir l’éducation de nos enfants et de nos jeunes il faut comprendre que la bonne éducation va au-delà des notes, de la performance.»

Quant à l’enseignant, il est difficile pour quelqu’un qui n’est pas dans le milieu scolaire d’apprécier à quel point sa tâche est exigeante. La rentrée scolaire signifie pour l’enseignant non seulement la planification du contenu académique à transmettre au cours de l’année, mais aussi de jongler avec la réalité de chaque classe, voir même de chaque élève pour que sa matière soit comprise tout en transmettant des valeurs telles que le respect, la tolérance, la confiance, le partage, l’entraide, entre autres. Bien que les enfants passent plus de temps à l’école qu’à la maison, les parents ou les personnes en charge seront toujours leur meilleur exemple, mais on sait bien que la réalité de notre société du 21e siècle a tendance à réduire le temps que les parents passent à transmettre leurs valeurs malgré leur bonne volonté.

Aujourd’hui, l’enseignant doit prendre en considération la réalité familiale de l’enfant et les parents doivent valoriser le labeur de l’enseignant, car à la fin nous avons tous pour but d’éduquer des enfants et des jeunes ayant à la fois esprit ouvert et critique. Finalement, l’éducation des enfants demande un accompagnement de la part de leurs parents. Il faut leur montrer comment organiser leur temps, leur montrer et non imposer quelques stratégies pour la mémorisation de certaines notions, les encourager, ne pas les juger quand ils ont échoué une évaluation, mais plutôt réfléchir sur comment faire mieux la prochaine fois. Souvent, nous, les adultes, oublions que la réussite scolaire est le résultat de la mise en place de stratégies d’apprentissage et d’habitudes qui se développent par l’exemple.

Alors, pour bien réussir l’éducation de nos enfants et de nos jeunes il faut comprendre que la bonne éducation va au-delà des notes, de la performance. L’éducation est un ensemble de connaissances et de valeurs. Des valeurs qui guideront la bonne mise en pratique des connaissances acquises non seulement à l’école, mais aussi dans la vie quotidienne. Chaque rentrée scolaire veut dire aussi être prêts à réfléchir à notre rôle et à travailler en équipe pour arriver à notre but : leur succès.

Source: http://quebec.huffingtonpost.ca/cristina-uribe/reussir-education-de-nos-enfants_b_11889022.html